Vous êtes ici : TIC et nouvelles problématiques sociales > Union paysanne > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

Union paysanne

L’Union paysanne, officiellement créée lors de son congrès de fondation en décembre 2001, atteint rapidement l’opinion publique suite à deux conférences de presse qui lui ont valu une très bonne visibilité dans les médias. L’appui de Daniel Pinard au mouvement a certainement favorisé un tel éclat sur la scène publique, mais l’idée d’un "syndicat citoyen" suscite énormément d’intérêt chez plusieurs catégories de gens tant pour l’originalité du projet que pour l’idée d’une agriculture respectueuse de l’environnement qui fait son chemin au Québec. Pour le président de l’Union paysanne, il est très important d’allier cette présence médiatique aux activités de recrutement de nouveaux membres puisque l’avenir de ce jeune mouvement dépend de l’opposition politique qu’il pourra manifester à l’endroit de l’UPA, seul syndicat des agriculteurs actuellement reconnu au Québec, et de la reconnaissance qu’il doit obtenir auprès du gouvernement. L’intérêt marqué de la population constitue ainsi un enjeu stratégique pour l’action future du mouvement des petits producteurs agricoles et leur volonté de continuer à produire selon un modèle de production alternatif aux pratiques industrielles.

Le site de l’Union paysanne : un outil crucial pour l’augmentation du membership

C’est ainsi que le Site Internet de l’Union paysanne prend tout son sens. Le comité provisoire du mouvement savait que plusieurs personnes intéressées à leur cause chercheraient à les contacter à très court terme. À peine deux semaines après les conférences de Montréal et de Québec, l’Union paysanne offrait la possibilité, à tous ceux et celles qui le souhaitaient, d’obtenir par Internet des documents d’information sur l’organisation, ses revendications et leurs enjeux tant pour les petits producteurs que pour la société en général. Mentionnons que l’Union a été approchée par une petite entreprise de travailleurs autonomes spécialisés en programmation voulant saisir l’opportunité de se faire connaître eux-mêmes tout en offrant une solution rapide à l’Union paysanne. Les temps d’antenne étant souvent limités, les gens devaient pouvoir accéder à l’ensemble de l’information pertinente pour répondre aux interrogations potentiellement restées en suspend.

On retrouve sur le site des informations sur les enjeux environnementaux, sociaux et démocratiques liés à la surproduction agricole axée davantage sur les besoins en exportation que sur les besoins locaux de consommation. Ces enjeux sont regroupés dans la Déclaration de principe de l’Union paysanne (www.unionpaysanne.com/AffichagePresentation.asp?Item=1064) accessible également sur le site au côté des communiqués renseignant sur les événements déterminants pour le mouvement, les batailles gagnées ou celles qui restent à mener, etc. L’Union paysanne souhaite que son site soit un outil de sensibilisation, de recrutement et de renseignement sur l’évolution du mouvement en tant que tel. L’important besoin de communication a d’ailleurs amené l’Union paysanne à diffuser la Chronique du paysan (unionpaysanne.com/AffichagePresentation.asp?Item=1059#Chronique), un bimensuel d’information qui peut être imprimé à partir du site Internet. De plus, les membres, comme les non-membres, peuvent s’inscrire à la liste de diffusion qui fera parvenir le bimensuel directement par courriel.

À la fin de l’année 2001, l’Union paysanne réunissait 800 adhérents; en mars 2002, elle en compte 2300. Les gens intéressés à devenir membres peuvent soit le faire par la poste ou encore remplir le bulletin d’adhésion directement sur le site. L’alternative par le Web a été fortement choisie : les membres de l’Union paysanne sont des utilisateurs d’Internet dans une proportion de 70%. Il reste que l’Union souhaite éventuellement créer un journal pour rejoindre les non-utilisateurs d’Internet lorsque ces moyens financiers le lui permettront. Pour le moment, le site constitue une solution rapide et économique à la fois pour le recrutement et la mobilisation : on peut y imprimer la pétition contre les porcheries industrielles dont le prolongement aura lieu à Québec en mai 2002 au cours d’une manifestation organisée par l’Union paysanne.

Internet, une connexion entre les consommateurs et les petits producteurs agricoles

La présence d’un "Comptoir paysan" (www.unionpaysanne.com/recherche.asp) sur le site de l’Union paysanne est un exemple de commerce électronique, généralement réservé aux entreprises de plus grande envergure, qui permettrait aux petits agriculteurs de faire connaître et de vendre plus facilement leurs produits. Toutefois, cet outil demeure encore peu utilisé par les producteurs et les consommateurs. Le rapprochement se fait davantage au moyen du "Marché paysan", un index électronique (www.unionpaysanne.com/map.htm) où les gens qui recherchent divers produits du terroir et de cultures biologiques peuvent faire une requête par produit et par région, trouver les coordonnées d’un producteur et son adresse électronique le cas échéant. Actuellement en développement, l’Union paysanne souhaite faire de ce projet de mise en marché paysan le plus gros réseau de liaison entre les consommateurs et les producteurs.
... un outil de gestion et de communication à l’intérieur de l’organisation

La structure de l’Union paysanne comprend dix-sept conseils régionaux établis tant en milieu urbain qu’en milieu rural et dont la coordination centrale est assurée par sept membres assurant l’élaboration des orientations politiques et des actions. Le carnet d’adresses électroniques du comité de coordination est un outil important pour son travail de consultation auprès des membres et des différents comités de l’Union paysanne lorsque certaines décisions urgentes doivent être prises entre les réunions.

De plus, le site de l’Union paysanne donne un accès privé à une base de donnée sur la composition du membership et où il y a certaines restrictions quant à la diffusion des coordonnées personnelles pour la catégorie des membres individuels ou quiconque souhaitant restreindre la divulgation de ses renseignements personnels. Cette base de donnée s’avère très utile au niveau de la gestion des cotisations annuelles des membres recrutés dans chacune des régions et dont une partie des sommes versées au siège social, situé à Saint-Germain-de-Kamouraska, est réacheminée aux conseils régionaux respectifs. Aussi, cet outil permet de suivre l’évolution du nombre d’adhérents par région et facilite la mise à jour mensuelle des listes régionales. Mentionnons que le webmestre de l’Union paysanne s’est vu chargé de la gestion du membership en raison du lien étroit entre le site et la base de données (entrée des membres sur la base de données, production de diverses listes, compilation et corrections d’adresse, étiquettes d’envois et, bientôt, gestion des renouvellements d’adhésion).

Maintenant que l’organisation du mouvement est complétée, l’Union paysanne souhaite atteindre certains objectifs qu’elle s’est fixée lors de son premier conseil national en février dernier. Parmi ceux-ci, l’organisation souhaite améliorer son répertoire interactif des produits et producteurs paysans pour en faire le plus important au Québec et ce, en aménageant son site Internet en conséquence. L’Union souhaite également développer de nouveau outils de communication électronique à même son site afin de faciliter l’échange d’informations entre son Conseil de coordination et les différents conseils régionaux. Enfin, l’intensification des communications avec des partenaires étrangers est aussi à prévoir notamment dans le cadre de son association à La Via Campesina, un mouvement paysan international basé au Honduras.

Sites Internet:

Site de L’Union paysanne
Déclaration de principe http://www.unionpaysanne.com/AffichagePresentation.asp?Item=1064
La Chronique du paysan http://www.unionpaysanne.com/AffichagePresentation.asp?Item=1059#Chronique
Le Comptoir paysan http://www.unionpaysanne.com/recherche.asp
Le Marché paysan http://www.unionpaysanne.com/map.htm



Ce récit est la version intégrale du témoignage recueilli par Communautique et publié en version imprimée en juin 2002.

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2002
ISBN 2-9807167-2-3
© Communautique, juin 2002


Union paysanne - 16 novembre 2004

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada