Vous êtes ici : Les TIC et les médias communautaires > Recto-Verso > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

Recto-Verso

L’importance des TIC pour la couverture d’événements internationaux

Préoccupée par le peu d’intérêt manifesté par les médias commerciaux pour les rencontres internationales issues des initiatives citoyennes et communautaires, l’équipe de Recto-Verso s’est donné comme mandat d’informer les populations des discussions entre les réseaux internationaux et les organismes qui cherchent des alternatives possibles au discours dominant. La diffusion des solutions proposées au cours des événements internationaux est une façon efficace de rejoindre des citoyennes et citoyens qui ne font pas nécessairement partie des réseaux alternatifs. Les nouvelles technologies, cruciales pour le travail de l’équipe de rédaction de Recto-Verso, sont dorénavant partie prenante du travail de couverture médiatique d’événements comme la Deuxième rencontre internationale sur la globalisation de la solidarité (Québec, octobre 2001) et le récent Forum social mondial (Porto Alegre, février 2002).

L’expérience de la Deuxième rencontre internationale sur la globalisation de la solidarité...

C’est en effet à Québec que l’équipe de Recto-Verso participe, pour la première fois, à un tel événement. Rassemblant des intervenants de partout dans le monde qui oeuvrent au développement de l’économie sociale et solidaire, cette rencontre a été l’occasion d’entrer en contact avec l’équipe française de l’Apress (Association pour la promotion de l’économie sociale et solidaire), une agence de presse indépendante. Les deux équipes se sont rapidement découvert un intérêt réciproque à travailler ensemble pour la rédaction de leurs articles respectifs. Cette alliance fut plus que profitable dans la mesure où l’une et l’autre des équipes avaient un point de vue particulier sur l’économie sociale. L’équipe de l’Apress, davantage au courant des développements de l’économie sociale en Afrique, a pu échanger avec les journalistes de Recto-Verso, pour leur part plus informés sur la situation dans les Amériques.

À Québec, les deux équipes de rédaction se rencontraient à la fin de la journée afin de s’échanger des textes, discuter des analyses faites par les journalistes, en d’autres mots, enrichir leur propre conception des discussions qui étaient en cours. Ainsi, la production de «Perspectivae», un recueil des articles quotidiens produits par les journalistes présents à Québec, reflétait non seulement l’évolution des débats des intervenants participant à la Rencontre mais bénéficiait également des échanges entre les journalistes approfondissant leurs réflexions. De plus, la production de ces articles a elle-même contribué à faire avancer certaines discussions, notamment celle sur l’éventuelle création d’un secrétariat international de l’économie sociale. Distribué à chaque matin en format papier, les participants à la rencontre ont beaucoup apprécié s’informer des enjeux sous-jacents aux nombreux ateliers ne pouvant assister à chacun. Enfin, la diffusion du quotidien, dans sa forme électronique, par des listes de distribution a multiplié les réseaux et lieux de diffusion : les Cybersolidaires, le Tour d’y Voir, Communautique, l’Apress, les Pénélopes, et plusieurs autres ont mis la main à la pâte. Mentionnons que la diffusion de ce bulletin électronique à des milliers de partenaires partout à travers le monde aura atteint plus de 20 000 internautes. De plus, le (Comité sectoriel de main-d’oeuvre de l’économie sociale et de l’action communautaire) permit à plusieurs personnes de rester branchées sur l’évolution des discussions en offrant des reportages en différents formats.
... et celle du Forum social mondial

Cette première collaboration ayant été fort stimulante de part et d’autre, Recto-Verso mobilise un collectif de médias coopératifs et communautaires en vue du Forum social mondial de Porto Alegre prévu du 31 janvier au 5 février 2002. Les représentantes de l’Apress, des Pénélopes, des Cybersolidaires, du magazine Recto-Verso, du Tour d’y Voir et de la Coop Orange multimédia se rassemblent et développent un projet de couverture médiatique comprenant la production du bulletin électronique quotidien «Perspectivae». La diffusion du bulletin électronique fut toutefois décalée d’une journée en raison du retard de l’arrivée de l’équipe de production et de certaines difficultés techniques. Des émissions de webtélé, coproduites par les Pénélopes et la Coop Orange multimédia, ont été diffusées sur Internet par la coopérative québécoise, via le , avec le bulletin «Perspectivae».

De plus, la publication de cinq articles dans le journal le Devoir et des interventions radiophoniques lors des émissions Indicatif présent et Montréal Express, sur les ondes de Radio-Canada, ont assuré une visibilité importante à l’événement . Le relais des communications au Québec fut également assurer par la collaboration des responsables des communications de l’Association québécoise des organisations de coopération internationale (AQOCI) et du Chantier de l’économie sociale. Dans la même perspective, le magazine Recto-Verso consacra son édition du mois de mars à la publication d’un cahier spécial retraçant les événements de Porto Alegre. Ajoutons que les retombées des collaborations visant la diffusion et le relais des communications dans le cadre du Forum social mondial sont visibles non seulement au niveau de l’information quasi immédiate des gens qui n’étaient pas présents à l’événement mais auront également un impact à plus long terme, le contenu de productions télé et rédactionnelles étant toujours présents sur Internet via les , de l’Apress et des Cybersolidaires.
Les nouvelles technologies comme outil de travail: les difficultés rencontrées à Porto Alegre

La collaboration France-Québec n’a pu être aussi forte à Porto Alegre qu’à Québec en raison essentiellement des difficultés techniques rencontrées. En effet, l’accessibilité technique des nouvelles technologies est plutôt problématique dans les pays du Sud. Mentionnons, entre autres, la présence d’une centaine d’ordinateurs pour un contingent de près de 2 000 journalistes, le manque d’espace pour rédiger de même que l’interruption fréquente du réseau Internet, ce qui entraîna un certain retard dans la diffusion du bulletin «Perspectivae». Les problèmes rencontrés sur le réseau ont particulièrement complexifié la diffusion par courriel de l’ensemble des articles attendus par les équipes basées à Montréal.

De plus, l’équipe de Recto-Verso a constaté ne pas avoir le même impact rédactionnel qu’à Québec, en raison de l’envergure de l’événement au Brésil et de l’impossibilité de distribuer en format papier le bulletin «Perspectivae» sur les lieux même du Forum. Si les journalistes avaient beaucoup apprécié recevoir immédiatement des commentaires à propos des articles fraîchement rédigés et distribués à Québec, un contact direct avec les lecteurs impossible au Brésil, ils ont toutefois reçu de nombreux commentaires de gens via le courriel de Recto-Verso dès leur retour. Malgré certaines embûches, l’équipe a bel et bien remplit son objectif de rejoindre les populations qui n’ont pu se rendre au Brésil.

Ayant appris énormément de ces premières expériences en matière de couverture d’événements internationaux, l’équipe de Recto-Verso se prépare pour le rendez-vous d’octobre 2002, à Montréal, lancé par l’initiative du réseau Global CN (http://www.globalcn2002.ca). L’équipe a aussi placé à son agenda la Conférence de l’ONU sur la société de l’information prévue en décembre 2003 à Genève (http://www.geneva2003.org/index.htm) et, bien sûr, le Forum de Porto Alegre de l’an prochain. La couverture des événements internationaux futurs veillera cependant à faciliter le travail des journalistes à l’étranger par la mise en place d’une équipe spéciale, dans les bureaux de Recto-Verso, chargée d’apporter du renfort au niveau des corrections d’articles, de la mise en page des documents électroniques de même que de leur transmission dans leur format final. Ces changements permettront d’éviter bien des problèmes aux journalistes souvent contraints de travailler dans des conditions peu propices à l’écriture et de contourner certains pépins techniques.

De nouvelles pratiques de communication en faveur de la démocratisation de l’information

Quand on pense à la fusion d’un certain nombre de portails informationnels commerciaux, situation liée à celle de la tendance à la concentration des médias écrits, les initiatives comme celles de Recto-Verso, du CMAQ et d’autres médias indépendants ont certainement un impact considérable sur la démocratisation de l’information. Un tel phénomène, remarquent les journalistes de Recto-Verso, s’accompagne d’une saine ouverture de la notion de "producteur d’information". En effet, la production d’information par des "journalistes citoyens" ou "militants" favorise tant la politisation des populations que l’ébranlement de certains diktats du marché. Il faut cependant demeuré conscient que moins de 10% des gens de la planète ont accès à Internet, concentrés dans les pays industrialisés. Une part importante de la population mondiale est ainsi coupée des réseaux de participation à la sphère publique par la diffusion des idées que favorisent les nouvelles technologies.

Averti des limites liées à l’accessibilité inégale des TIC pour les citoyennes et citoyens, Recto-Verso continuera de distribuer son magazine écrit à travers le Québec et la francophonie tout en misant sur le développement futur d’un espace interactif de création où les lecteurs pourront réagir et participer à un forum de discussion sur les débats en faveur d’un monde plus égalitaire. Le site Internet de Recto-Verso servira aussi très certainement à la mobilisation, le magazine recevant de nombreux communiqués de la part des membres de l’Association des médias alternatifs du Québec dont le magazine fait lui-même partie. La diffusion sur Internet des communiqués d’intérêt public pourront certainement favoriser la liaison des médias alternatifs avec leurs lecteurs.

Sites Internet :

CSMO-ÉSAC : http://www.csmoesac.qc.ca/
Portail de l’Apress : http://www.mediasol.org
Coop Orange multimédia : http://www.canalorange.tv/
CN Global 2002 : http://www.globalcn2002.ca/
Conférence internationale (2003) sur la société de l’information : http://www.geneva2003.org/index.htm



Ce récit est la version intégrale du témoignage recueilli par Communautique et publié en version imprimée en juin 2002.

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2002
ISBN 2-9807167-2-3
© Communautique, juin 2002


Recto-Verso - 16 novembre 2004

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada