Vous êtes ici : TIC en soutien aux personnes handicapées > Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain (RAAMM) > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain (RAAMM)

Une accessibilité à développer pour les personnes handicapées visuelles

La question de l’accessibilité des TIC, pourtant cruciale pour cette population, ne semble pas recevoir toute l’attention qu’elle devrait si l’on pense à tout le potentiel des nouvelles technologies en terme d’accès à l’information et d’ouverture sur le monde pour ces gens déployant quotidiennement des énergies considérables afin d’acquérir de l’autonomie. L’absence de mesures gouvernementales concrètes pour financer l’achat de matériel et soutenir les activités de formations spécialisées sont des obstacles majeurs qui préoccupent tant les personnes aveugles ou amblyopes que les intervenants oeuvrant auprès de cette population. L’exemple du RAAMM est assez révélateur des conséquences que peut avoir le manque de financement et la difficulté que cela pose pour le maintien des services.

Le Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain (RAAMM), créé en 1975, a élargi sa mission d’origine qui visait la promotion et la défense des droits des personnes handicapées visuelles. Au fil des ans, l’organisme a cherché à développer des outils complémentaires à sa mission afin de faciliter l’accès de sa clientèle à l’information. Le RAAMM développa un service de publiphone, une importante source d’informations sous forme de boîte vocale comprenant 125 rubriques.

Le potentiel des TIC, fort apprécié de l’équipe de l’organisme comme outil de travail, fut mis à la disposition de la clientèle du RAAMM par la mise sur pied d’un café Internet à même son centre communautaire. Poursuivant l’objectif de briser l’isolement des personnes ayant un handicap visuel au moyen d’activités d’éducation populaire et collectives, le centre communautaire a été choisi pour situer le poste destiné aux formations près du lieu de rencontre de la population. Des sessions de dix semaines étaient offertes par un formateur lui-même handicapé visuel et, par le fait même, habitué à l’utilisation des appareils adaptés pour cette clientèle. Les formations individuelles comprenaient l’initiation de base à l’informatique, l’utilisation du courrier électronique et la navigation sur Internet. Le café Internet comblait un besoin très présent auprès des personnes qui fréquentent le RAAMM et en provenance de l’extérieur, à un point tel que l’organisme répondait difficilement à toutes les demandes. Malgré l’achalandage, le centre de réadaptation qui subventionnait les activités du café Internet se retira financièrement du projet et le RAAMM dû mettre fin à ses activités de formation à la fin de mars 2001. Cette fermeture du café Internet signifiait également la fermeture de l’un des rares postes Internet publics adapté pour les personnes handicapées visuelles à Montréal.

Toutefois, s’il n’a pas encore trouvé de solutions alternatives, l’organisme poursuit ses efforts à l’interne par l’intégration de personnes handicapées visuelles dans son équipe de travail : sur 17 employés, 14 sont des personnes atteintes d’un tel handicap. Le RAAMM a recours au pairage entre les nouveaux et les anciens employés afin d’assurer le transfert des connaissances informatiques.

L’importance de créer des sites Internet accessibles au moyen d’appareils adaptés

Au manque de financement des activités de formation et de l’accès à de l’équipement adapté s’ajoute une proportion importante de sites Internet dont la programmation n’en permet pas l’accessibilité au moyen des appareils de synthèse vocale, d’afficheurs braille ou des logiciels de grossissement des caractères. Si des moyens très faciles existent pour assurer un minimum d’accessibilité des sites Internet, par la réduction des images et des animations notamment, une proportion d’à peine 20% peuvent être consultés de façon adéquate au moyen du matériel adapté.

Enfin, mentionnons l’initiative individuelle d’une personne complètement aveugle depuis la jeune enfance, monsieur Émile Ouellet, qui a créé un site Internet en janvier 1996 http://typhlophile.com. À ce premier site francophone destiné à la déficience visuelle est intégré le forum de discussion Netcécité http://typhlophile.com/netcecite où les gens discutent de l’adaptation technologique, l’intégration sociale, scolaire et professionnelle. On y diffuse aussi diverses informations quant aux découvertes en médecine oculaire ou les nouvelles adresses des sites adaptés découverts par les internautes, etc.



Ce récit est la version intégrale du témoignage recueilli par Communautique et publié en version imprimée en juin 2002.

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2002
ISBN 2-9807167-2-3
© Communautique, juin 2002


Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain (RAAMM) - 16 novembre 2004

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada