Vous êtes ici : Les TIC en alphabétisation > Ludolettre > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

Ludolettre

Un organisme à l’avant-garde dans l’utilisation des TIC en alphabétisation

Incorporé depuis 1986, le centre d’éducation populaire et d’intervention familiale Ludolettre oeuvre en milieu rural, à Saint-Léonard-d’Aston, situé à mi-chemin entre Montréal et Québec. La mission de l’organisme comprend deux volets : l’intervention familiale et l’alphabétisation populaire. Les activités offertes aux personnes peu scolarisées leur permettent d’améliorer leurs connaissances en français et en mathématiques tout en s’initiant aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et aux questions relatives à l’exercice de la citoyenneté. Ludolettre offre également toute une panoplie d’activités destinées aux familles qui visent à développer et promouvoir l’entraide parentale, sensibiliser et informer les parents à des nouveaux concepts d’éducation et de soins aux enfants, soutenir et renforcer la compétence parentale des familles et favoriser l’établissement d’une meilleure relation entre le parent et son enfant. Ludolettre met à la disposition des parents une halte-garderie afin de leur permettre de suivre les diverses formations.

Ludolettre est reconnu pour son innovation dans l’utilisation des TIC en alphabétisation. L’organisme intègre effectivement les TIC à ses activités depuis 1986. À cette époque, Ludolettre donnait ses ateliers dans des écoles primaires et avait obtenu la permission d’utiliser le laboratoire informatique d’une école pour ses ateliers. On s’aperçut alors qu’une fois la peur de la technologie et du clavier surmontée, les apprenantes et apprenants adoraient les activités en informatique et que l’utilisation des ordinateurs constituait une source de motivation.

Ludolettre entreprit des démarches pour se doter d’un laboratoire en informatique. Vers 1990, des entreprises donnèrent deux ordinateurs MacIntosh à l’organisme. Le nombre restreint d’ordinateurs demandait de la part des formatrices de scinder les groupes afin de permettre à toutes les apprenantes et tous les apprenants d’utiliser les ordinateurs à tour de rôle. Pour financer l’achat d’ordinateurs, des employés de Ludolettre donnèrent des formations en entreprise sur Filemaker et sur Excel. Aujourd’hui, en plus des ordinateurs destinés au personnel, Ludolettre possède un laboratoire de sept ordinateurs mis à la disposition des apprenantes et apprenants. Ce plus grand nombre d’ordinateurs leur permet de faire de trois à neuf heures d’informatique par semaine. Quatre ateliers d’informatique ont lieu hebdomadairement. De plus, les apprenantes et apprenants peuvent fréquenter le laboratoire pendant les périodes libres pour naviguer et travailler sur leurs projets.

À Ludolettre, Internet apparut rapidement comme un outil de démocratisation du savoir, particulièrement pour le milieu rural, où les ressources sont éloignées. Par exemple, à Saint-Léonard-d’Aston, on retrouve une bibliothèque qui n’est ouverte que deux heures par semaine. Internet permet à la population de s’informer à moindre coût en évitant de se déplacer ou de faire des appels interurbains.

Des activités qui favorisent un apprentissage sur plusieurs plans

Les ateliers en alphabétisation permettent aux participantes et participants d’acquérir des notions dans plusieurs domaines, les diverses matières étant souvent intégrées dans un seul projet. Par exemple, les formatrices peuvent demander aux participantes et participants d’écrire un texte sur la situation en Afghanistan et d’utiliser Internet pour effectuer leur recherche et le traitement de texte pour la mise en page de leur travail. Autant au niveau débutant qu’avancé, les apprenantes et apprenants acquièrent des notions de cette manière. Après avoir visité le site Internet de Ludolettre, un groupe d’alphabétisation en France oeuvrant dans un village de la même grandeur que Saint-Léonard-d’Aston a communiqué avec Ludolettre et chaque groupe a travaillé à présenter son village à l’autre. Ainsi, dans ce projet, les apprenantes et apprenants d’un groupe débutant à Ludolettre ont appris à utiliser le courriel et à numériser des photographies. Ils ont aussi acquis des notions de géographie et d’histoire dans cet échange interculturel.

Au niveau avancé, les apprenantes et apprenants publient un journal qu’ils distribuent dans les endroits publics de la région : caisse populaire, club vidéo, etc. Ils réalisent la mise en page avec le logiciel Publisher et reçoivent un coup de pouce de la formatrice pour la rédaction de leurs textes. Chaque personne est responsable d’une chronique de son choix : recettes, petites annonces, Internet, etc.

Le site Internet de Ludolettre sert aussi d’outil de formation. La section Exercices alphanautes contient des exercices qui peuvent être faits en ligne ainsi que des conseils destinés aux formatrices et formateurs pour l’encadrement des apprenantes et apprenants pendant ces exercices.

Dans ses activités, Ludolettre vise aussi la conscientisation sociale. Les sujets des exercices sont choisis de façon à informer et à sensibiliser les apprenantes et apprenants sur divers enjeux sociaux : exercice de compréhension de texte portant sur la réforme de la Loi sur les normes du travail, texte à rédiger sur la situation en Afghanistan, etc. De plus, les ateliers visent à développer le sens critique face à la provenance de l’information véhiculée sur Internet.

Production d’outils pédagogiques

Ludolettre a acquis une expertise dans la production d’outils de formation en alphabétisation. Avec l’aide financière du Bureau des technologies d’apprentissages, Ludolettre diffuse sur son site Internet du matériel pédagogique dans la partie Exercices alphanautes. De plus, une subvention IFPCA a permis à l’organisme de réaliser les trois manuels pédagogiques en informatique Internet à ma portée, tome I, II, III. Le premier porte sur l’utilisation du courriel et des moteurs de recherche et le deuxième, sur l’utilisation de logiciels de communication interactive comme ICQ. Le troisième tome intitulé Les 101 meilleurs sites en alphabétisation est le résultat d’une longue recherche des apprenantes et apprenants de Ludolettre, qui ont visité d’innombrables sites et travaillé avec une grille d’analyse pour juger de leur qualité et de leur pertinence.

Des apprenants qui forment des formatrices aux TIC

On réalisait à Ludolettre, il y a quelques années, que peu d’activités se faisaient avec les TIC dans les groupes d’alphabétisation de la région. Fort de son expérience en la matière, Ludolettre a alors demandé une subvention au programme IFPCA pour former les formatrices de ces groupes. Les apprenantes et apprenants avaient développé de si bonnes habiletés avec les TIC que Ludolettre a décidé d’en former deux en pédagogie afin qu’ils donnent des formations sur les TIC aux formatrices en alphabétisation. En choisissant de donner les formations par des apprenants, Ludolettre voulait contrer les résistances plus facilement et démontrer que toutes et tous peuvent apprendre à se servir des TIC.

En 2000, l’UNESCO invitait Ludolettre au colloque Alphabétisation en pays industrialisés, qui avait lieu en Belgique et qui réunissait quatre pays francophones : Belgique, Canada, France et Suisse. Deux personnes de Ludolettre ont animé un atelier sur l’utilisation des TIC en alphabétisation, soit une formatrice et un des apprenants qui avait formé les formatrices sur l’utilisation des TIC.

Enfin, l’intégration des TIC aux activités en alphabétisation constitue une source de motivation pour les apprenantes et apprenants et permet de réaliser des projets intéressants qui intègrent diverses matières. Cette façon d’apprendre en a amené plusieurs très loin... même jusqu’en Belgique!

Site Internet:

http://www.ludolettre.qc.ca



Ce récit est la version intégrale du témoignage recueilli par Communautique et publié en version imprimée en juin 2002.

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2002
ISBN 2-9807167-2-3
© Communautique, juin 2002


Ludolettre - 16 novembre 2004

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada