Vous êtes ici : L'accès communautaire : un atout pour l'action > L'Espace Internet du groupe l'Itinéraire > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

L'Espace Internet du groupe l'Itinéraire

Un Espace Internet pour les personnes à faible revenu

Parallèlement à la production de son journal comme moyen d’insertion pour les personnes itinérantes et sans-emploi, le groupe L’Itinéraire souhaitait rejoindre la population à faible revenu n’ayant pas les moyens de s’offrir les nouveaux outils de communication électronique. Des formations Internet ont été créées afin de rendre accessibles l’utilisation du courriel, des logiciels de base et des outils de navigation à des personnes ayant peu ou pas de connaissance des TIC. Des étudiantes et étudiants, des personnes immigrantes, des petits salariés, quelques personnes âgées et plusieurs jeunes "squiggies" comptent parmi les 1 000 personnes qui ont été formées par L’Itinéraire en 2001. Les journalistes de L’Itinéraire bénéficient, pour leur part, de formations individuelles offertes par des journalistes professionnels répondant à leurs besoins précis en matière de TIC : traitement de texte, création et utilisation d’une boîte de courrier utile notamment à la correspondance avec d’autres camelots des journaux de rue, navigation Internet pour la recherche d’informations, etc.

Internet comme outil de solidarité

Spécifiquement pour les personnes itinérantes qui produisent et vendent le journal L’Itinéraire, Internet est un outil impressionnant de création de solidarités et de collaboration journalistique. La chronique Globe-Trotter permet, entre autres, la diffusion d’articles écrits par d’autres journalistes favorisant ainsi les échanges entre les camelots d’Amérique du Nord et d’Europe. Mentionnons que L’Itinéraire est l’un des membres fondateurs du Réseau international des journaux de rue (INSP) et de l’Association nord-américaine des journaux de rue (NASNA), ce qui rassemble près de 300 journaux à travers le monde. L’assemblée générale du groupe est donc une occasion pour plusieurs camelots de se créer un réseau d’échange international où circule l’information sur la situation de l’itinérance et de l’exclusion sociale partout à travers le monde. Les informations échangées peuvent ensuite faire l’objet d’articles dans les journaux locaux comme L’Itinéraire. Outre l’échange d’information, l’utilisation du courriel par les journalistes permet de briser l’isolement en devenant une source importante de motivation : un camelot qui vient tout juste de lire ou d’envoyer un message à un confrère situé à Saint-Petersbourg part de L’Itinéraire pour vendre ses journaux avec une nette conscience de l’importance de son travail et une grande satisfaction personnelle.

Les jeunes "squiggies" qui sont très mobiles, aux États-Unis notamment, apprécient beaucoup l’accès à peu de frais que leur offre L’Itinéraire au courriel. Ainsi, ils peuvent communiquer avec les jeunes qu’ils ont rencontrés à l’extérieur de Montréal et entretenir certains liens d’amitié pas toujours faciles à créer dans la rue. D’autres vont préférer le clavardage pour le plaisir de s’exprimer sans être nécessairement jugés par leur interlocuteur : l’anonymat d’Internet facilite les échanges dans un climat de discussion plus ouvert. À titre d’exemple, un responsable du secteur Internet relatait, lors d’un colloque sur les TIC organisé par l’ICÉA en 2000, l’histoire d’un jeune squiggy américain qui discutait en ligne avec la même personne depuis quelques mois lorsque les nouveaux amis virtuels s’interrogèrent sur leur occupation respective. L’interlocuteur du jeune itinérant était président d’une compagnie reconnue qui, en d’autres circonstances, n’aurait fort probablement pas prêté attention à ses mots... L’histoire se termina par une rencontre réelle entre deux nouveaux amis qui ne se seraient jamais parlé autrement.

L’importance des activités de promotion pour L’Itinéraire...

L’acquisition d’équipement a été permise par des dons corporatifs et la participation du groupe L’Itinéraire au projet courriel. De plus, le Programme d’accès communautaire (PAC) financé par Industrie Canada permettra sous peu d’acquérir deux nouveaux ordinateurs. Pour L’Itinéraire, il est important de planifier des activités qui font connaître davantage le groupe et ce, dans un rayon plus large que celui de son quartier immédiat. Par exemple, une soirée "clavardage" avec Patrick Masbourian, très apprécié du public, avait permis de réunir en une soirée un nombre important de gens venus participer à l’activité. C’est une façon pour L’Itinéraire de rejoindre des participants potentiels tout en se faisant connaître du public. En effet, tout grand événement est accompagné d’une conférence de presse. Un autre projet intitulé "La nuit des jeunes sans-abri" visait également, par le biais du "clavardage", de faire profiter plusieurs des nouvelles technologies. Dans l’avenir, L’Itinéraire souhaite rejoindre davantage de personnes âgées et de jeunes de moins de vingt ans. Enfin, le site Internet de L’Itinéraire connaîtra bientôt certains changements afin de permettre la participation à un forum discussion pour faciliter les communications entre les camelots et leurs lecteurs du journal L’Itinéraire.

Adresse Internet :

Site de L’Itinéraire : www.itineraire.ca
Projet 3ème oeil : www.3eoeil.com



Ce récit est la version intégrale du témoignage recueilli par Communautique et publié en version imprimée en juin 2002.

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2002
ISBN 2-9807167-2-3
© Communautique, juin 2002


L'Espace Internet du groupe l'Itinéraire - 08 janvier 2007

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada