Vous êtes ici : L'accès communautaire : un atout pour l'action > Le Gîte Ami > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

Le Gîte Ami

La participation du Gîte Ami au projet Inforoute-Points d’accès-Initiation de la population : un apport pour son équipe de travail

L’année dernière, l’organisme a été approché par la CDEC de Gatineau afin de participer au projet Inforoute initié dans la région, en collaboration avec Communautique. Le responsable du refuge a voulu saisir cette opportunité de faire connaître à ses employées et employés le potentiel des nouvelles technologies pour leur travail. Plusieurs d’entre eux n’ayant jamais navigué sur Internet, la mise sur pied d’un point d’accès à même leur lieu de travail devenait l’occasion idéale de prendre connaissance de cet important moyen de communication et d’information. Depuis qu’Internet leur est accessible, ils l’utilisent beaucoup pour communiquer les uns avec les autres au moyen du courrier électronique.

L’accessibilité des TIC pour les personnes itinérantes : la possibilité d’intégrer la société sans contrainte

La problématique de l’itinérance est souvent marquée par l’imposante institutionnalisation, voire la criminalisation, des personnes qui vivent une telle situation d’exclusion. Reprendre la vie en société passe par un processus de réinsertion qui peut paraître contraignant et surtout peu adapté à ces personnes ayant souffert, parfois pendant de longues années, de l’isolement. Pour le responsable du Gîte Ami, l’accessibilité à des moyens de communication comme Internet peut favoriser un processus éducationnel sur une base volontaire, élément essentiel à la propre prise en charge et à la réinsertion sociale des personnes itinérantes. Certains ont regardé d’un mauvais oeil l’initiative de l’organisme concernant les TIC mises à la disposition des personnes itinérantes en raison d’idées préconçues sur la prétendue portée limitée des refuges pour sans-abri. Au contraire, Le Gîte Ami souhaite utiliser tous les outils à sa disposition pour donner le goût à ces gens de vivre en société.

Par exemple, le refuge accueille "L’université de la rue", une activité d’échange entre professeurs et usagers du refuge sur différents sujets : la philosophie, la politique, la physique, de tout pour tous les goûts. Ce projet vise le même objectif que l’apport des nouvelles technologies pour les personnes itinérantes, soit celui de leur permettre d’apprendre dans un contexte ouvert où chacun est libre d’aller y puiser ce qui lui convient. Une de ces rencontres avec un professeur invité à communiquer sa passion de l’histoire a été l’occasion pour un participant de reprendre contact avec cette matière qu’il avait déjà étudié. Diplômée en histoire, cette personne discuta longuement avec le conférencier à la suite de quoi il put aller plus loin en cherchant sur Internet des informations qu’il souhaitait approfondir ou vérifier.

Ce sont des occasions comme celles-là qui peuvent parfois provoquer chez certaines personnes le déclic nécessaire pour reprendre espoir. Pour Le Gîte Ami, il est essentiel de permettre à ces gens de découvrir des alternatives de réinsertion sociale grâce à des approches différentes de l’approche gouvernementale. L’intégration des TIC dans ses activités permet ainsi à l’organisme d’offrir aux personnes sans-abri la possibilité très concrète de se sentir partie prenante du développement social.

Le point d’accès Internet est aussi un outil informationnel pratique pour la recherche d’emploi et de logement et l’accès à l’information gouvernementale sur les programmes sociaux. Le courriel est également utilisé afin de pouvoir entretenir les liens avec les amis et les proches. Actuellement, trois animatrices et animateurs populaires, embauchés et formés dans le cadre du projet Inforoute, assurent l’animation du point d’accès quatre soirs par semaine. Leur travail exige beaucoup de souplesse puisque les participantes et participants arrivent souvent avec des demandes très spécifiques. Par exemple, lorsque quelqu’un a un besoin urgent de trouver un logement, il faut savoir adapter les activités prévues dans un cadre plus élaboré d’apprentissage. Souvent, les personnes ont davantage besoin d’un accès accompagné que de recevoir, de façon structurée, des notions sur l’utilisation technique des TIC. Les animatrices et animateurs doivent, d’abord et avant tout, être une ressource utile pour ces personnes et leur apporter l’assistance nécessaire. Mentionnons que le point d’accès reçoit la visite de personnes sans-abri qui trouvent refuge au Gîte Ami mais également celle d’individus qui s’y rendent pour l’heure des repas.

Les développements souhaités pour l’avenir

Le Gîte Ami, situé dans un sous-sol, manque d’espace pour permettre un accès adéquat au poste Internet. L’organisme espère intégrer de nouveaux locaux sous peu, ce qui sera certainement très profitable aux participantes et participants des activités d’initiation Internet. Par ailleurs, comme plusieurs organismes participant au projet Inforoute, on mentionne que de disposer d’un seul ordinateur est nettement insuffisant. Les heures disponibles pour les périodes d’accès libre pourraient être plus fréquentes avec un plus grand nombre de postes Internet. Enfin, si plusieurs personnes ont pris goût à l’utilisation d’Internet au Gîte Ami, il reste encore à sensibiliser davantage les personnes qui demeurent réticentes à l’utilisation des TIC pour leur intérêt personnel. Il faudra donc encore compter sur les importantes activités d’initiation pour expliquer le fonctionnement des nouvelles technologies mais également pour en démontrer tout le potentiel.



Ce récit est la version intégrale du témoignage recueilli par Communautique et publié en version imprimée en juin 2002.

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2002
ISBN 2-9807167-2-3
© Communautique, juin 2002


Le Gîte Ami - 17 novembre 2004

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada