Vous êtes ici : TIC et nouvelles problématiques sociales > Équiterre > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

Équiterre

Équiterre est un organisme «voué à la promotion de choix écologiques et socialement équitables par l’action, l’éducation et la recherche dans une perspective intégrant la justice sociale, l’économie solidaire et la défense de l’environnement». En 1992, un groupe de jeunes étudiants se réunit pour la première fois à l’occasion des rencontres préparatoires du Sommet de la Terre de Rio. Ils décident dès lors de bâtir autour de leur intérêt commun pour l’environnement une organisation leur permettant de structurer collectivement leur action : ASEED (Action Solidarité Équité Environnement Développement) verra officiellement le jour en 1993.

Dans le même esprit du respect de l’environnement et au développement durable, l’organisme poursuit les objectifs suivants : faire un travail d’éducation du public à propos de l’impact du commerce équitable pour l’amélioration des conditions de vie des populations du Sud profondément appauvries par la structure inégalitaire du commerce international; favoriser une prise de conscience des bienfaits de la consommation responsable pour l’environnement et la santé. Équiterre travaille également dans les domaines du transport écologique et de l’efficacité énergétique. En plus d’informer la population de l’importance de développer des habitudes de consommation responsable au moyen d’activités éducatives, l’organisme invite les gens à devenir des relais d’information dans leur propre milieu. C’est dans une telle perspective de diffusion, de sensibilisation et d’élargissement du potentiel de rayonnement des actions menées que les nouvelles technologies furent, avec le temps, reconnues comme un outil important pour la réalisation des objectifs d’Équiterre.

L’utilisation des bases de données pour la gestion des programmes et le recrutement de nouveaux membres

L’un des projets situés au coeur de la mission d’Équiterre consiste à mettre en contact la population urbaine avec des fermes productrices de produits biologiques cultivés en respect avec l’environnement. L’Agriculture soutenue par la communauté (ASC), dont le réseau compte actuellement une soixantaine de fermes et plus de 145 points de chute situés un peu partout au Québec, permet à des citadins de s’approvisionner en fruits et légumes frais livrés sur une base hebdomadaire dans leur propre quartier. Les petits agriculteurs peuvent ainsi compter sur les parts achetées au début du printemps par leurs partenaires urbains afin de planifier plus facilement leur saison. Une base de données relationnelle a été développée à l’interne en 1997 afin de tenir régulièrement à jour la liste des fermes participantes et des personnes inscrites au programme. L’utilité de la base a beaucoup évolué et est maintenant utilisée dans le cadre de tous les projets de l’organisme et renferme les coordonnées d’environ 13 000 personnes parmi lesquelles figurent plus de 2 000 membres d’Équiterre. Ainsi, elle peut servir, entre autres, à solliciter des gens susceptibles de devenir membres. La comptabilisation facilitée par cette base de données générale permet également à l’organisme de chiffrer l’appui et la participation de la population à ses activités, information utile lors du travail de représentation auprès des responsables politiques.

D’autre part, Équiterre compte parmi les organismes mandatés par l’Agence de l’efficacité énergétique pour offrir à la population les services d’une équipe spécialisée en matière d’économie d’énergie domestique. Les gens à faible revenu peuvent ainsi faire appel à Équiterre pour l’inspection générale du logement, particulièrement des portes et fenêtres que les employés d’Équiterre calfeutreront si nécessaire, tout en recevant certains conseils afin de réaliser des économies d’énergie. La base de données du programme d’Efficacité Énergétique permet, entre autres, la gestion des rendez-vous et la collecte d’informations acheminées à l’Agence de l’efficacité énergétique. Ces informations correspondent notamment aux caractéristiques des logements pour lesquels l’équipe d’Équiterre est appelée à se déplacer.

Le temps a démontré la nécessité, aux employés et bénévoles d’Équiterre, de s’entendre préalablement sur des standards pour la saisie d’informations dans les différents champs des bases de données. Par exemple, certaines personnes avaient développé des codes qui n’avaient de sens que pour elles, ce qui rendait le traitement des informations assez problématique. En 2002, Équiterre fit une refonte complète de la base de données générale et organisa deux journées de formation sur son utilisation en vue, notamment, de standardiser l’utilisation de codes pour les différents champs.

L’importance du site d’Équiterre en soutien à ses activités de sensibilisation

Parmi les différents programmes organisés par Équiterre en soutien à sa mission, la campagne pour un Juste café est celle ayant obtenu le plus d’impact au Québec et au Canada. Son site bilingue y apporte un complément informationnel très important, entre autres dans le cadre des tournées éducatives ailleurs qu’à Montréal. Par exemple, les campagnes sur le commerce et le café équitables en Ontario et dans les provinces de l’Est ont pu être enrichies grâce à la disponibilité d’informations complémentaires diffusées sur le site d’Équiterre et utiles aux gens qui souhaitent s’impliquer davantage dans leur région locale. À cet effet, des trousses de sensibilisation sont annoncées sur le site de même que des informations sur d’autres produits équitables disponibles, comme le chocolat, et leurs différents points de vente tant pour les commerçants que pour les particuliers. On y diffuse également la liste des fermes participantes au programme de l’ASC (www.equiterre.qc.ca/asc/comment/liste/index.htm). Éventuellement, Équiterre souhaite rendre disponible sur son site certains champs de la base de données destinée au programme de l’Agriculture soutenue par la communauté afin de faciliter le repérage des informations sur la localisation des fermes, les types de produits offerts par chacune d’elles, les points de chute, etc. Mentionnons que la mise en ligne de la liste des fermes participantes attire plus de 8 000 internautes par mois sur le site d’Équiterre.

Les défis liés aux TIC selon Équiterre

La question de la pérennité des progrès réalisés en matière d’intégration des TIC aux activités de l’organisme et, plus particulièrement, la gestion de bases de données suscitent certaines inquiétudes auprès de la personne chargée du développement technologique chez Équiterre. En effet, il y a actuellement peu de transfert des compétences techniques au-delà d’un certain niveau d’utilisation de base. Un éventuel départ de la personne ayant les compétences techniques requises risquerait donc de complexifier l’utilisation des TIC en soutien aux activités d’Équiterre. En réponse à cette inquiétude, Équiterre mise sur le développement d’outils technologiques standards dont le fonctionnement pourra plus rapidement être compris par une ressource technique externe appelée à faire du dépannage. Pour l’organisme, il sera essentiel dans l’avenir d’éviter, par exemple, la programmation non planifiée des bases de données. Les solutions liées à l’offre de formation aux employés sont également explorées.

De plus, Équiterre aimerait voir le développement d’outils de commerce électronique, utiles à la levée de fond sur Internet, et spécifiquement conçus pour les besoins des organismes communautaires. Actuellement, peu d’entreprises offrent ce type de services tout en étant très peu informées des besoins particuliers des groupes qui désirent non seulement récolter des dons mais également faire de l’engagement concret et soutenu des donateurs une partie intégrante de leur contribution financière.

Enfin, Équiterre souhaite éventuellement refaire son site afin que les internautes intègrent toutes les facettes de la consommation responsable, tant celle du commerce équitable, de l’agriculture et du transport écologiques que de l’efficacité énergétique. À cet effet, Équiterre explore la possibilité de créer un forum interactif en vue de favoriser l’arrimage de l’utilisation d’Internet à l’engagement social et politique de la population.

Adresses Internet :




Ce récit est la version intégrale du témoignage recueilli par Communautique et publié en version imprimée en juin 2002.

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2002
ISBN 2-9807167-2-3
© Communautique, juin 2002


Équiterre - 16 novembre 2004

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada