Vous êtes ici : Les groupes de femmes et les TIC > Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Montréal > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Montréal

La mobilisation des bénévoles
La participation de bénévoles étant essentielle au bon fonctionnement de la ligne d’urgence du Centre pour les victimes d’agression sexuelle de Montréal, nous devons utiliser des méthodes de recrutement des plus efficaces tout en limitant nos dépenses. Par conséquent, l’internet (incluant les courriels) est devenu notre principal moyen de mobiliser des bénévoles au cours de l’année 2007-2008.

Actuellement, un peu plus de 15 des bénévoles (45%) disent qu’elles ont entendu parler du centre grâce à une annonce sur un site internet. En fait, l’Enquête canadienne de 2004 sur le don, le bénévolat et la participation révélait que 8% des bénévoles utilisent l’internet pour trouver des possibilités de bénévolat. (1)

L’envoi de courriel à des organisations très ciblées peut également nous permettre de faire connaître notre organisation, nos services et également d’intéresser des bénévoles que nous n’aurions pu rejoindre autrement. Cette année, sept de nos bénévoles (18%) disent qu’une tierce organisation leur a transmis l’information par courriel. Au total, 21 de nos bénévoles (63%) ont été recrutées grâce à l’utilisation des technologies d’informations et de communications (TIC).

Cette expérience s’avère pour nous très positive et nous constatons le besoin de créer notre propre site afin que le public en général puisse obtenir davantage d’informations sur notre centre.

Nous notons également que cette méthode de recrutement nous permet principalement de rejoindre les jeunes femmes et les étudiantes. Depuis quelques années, nous cherchons à diversifier notre bassin de bénévoles pour rejoindre davantage les femmes hors du milieu académique, âgées de plus de 30 ans, des femmes au travail, sans emploi ou des femmes retraitées - groupe qui forme environ 1/3 de nos bénévoles. Il apparaît que l’internet ne constitue pas le meilleur moyen de recruter les femmes appartenant à ces groupes. Nous comptons actuellement 10 de nos bénévoles qui s’inscrivent à l’une ou à l’autre de ses catégories, parmi elles, une seule a été recrutée grâce à l’utilisation d’internet.

Nous pensons qu’un grand nombre de femmes n’ont pas accès à l’internet ou n’utilisent toujours pas ce moyen pour échanger, communiquer ou participer à la communauté. Dans notre désir et besoin de rejoindre toujours un plus grand nombre de femmes, nous devons donc demeurer prudentes et ne pas nous fermer à d’autres possibilités à nous concentrant uniquement sur les TIC comme méthode de recrutement et de sensibilisation.

Statistique Canada, Canadiens dévoués, Canadiens engagés : Points saillants de l’enquête canadienne sur le don, le bénévolat et la participation. Ottawa. 2006. p.10


Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Montréal - 24 novembre 2008

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada