Vous êtes ici : Centre des médias alternatifs du Québec (CMAQ) > Présentation

:: Présentation de l'organisme />

Centre des médias alternatifs du Québec (CMAQ)

Dans la foulée d'un mouvement mondial

À la veille de la rencontre de l'Organisation mondiale du commerce à Seattle (1999), plusieurs médias indépendants et organismes créent le réseau Independent Media Center ou Indymedia (www.indymedia.org), une agence de presse gérée collectivement, afin de couvrir les contre-manifestations de l'événement et afin d'offrir une alternative au discours dominant véhiculé par les grands médias. Indymedia utilise le Web pour permettre aux citoyennes et citoyens de devenir eux-mêmes producteurs de contenus différents en diffusant des nouvelles (textes et fichiers audio, vidéo et photo). On retrouve aujourd'hui, dans le réseau international Independent Media Center, plus de 50 centres locaux de médias alternatifs partout dans le monde, qui diffusent de l'information sur chacun de leur site.

Inspiré par cette expérience, Alternatives, un organisme de coopération internationale, met sur pied le Centre des médias alternatifs du Québec (CMAQ), en préparation au Sommet des Amériques à Québec (avril 2001). Le CMAQ poursuit aujourd'hui son développement et ses activités. En cette période de concentration de la presse sans précédent au pays, le CMAQ vise la diffusion d'une plus grande diversité d'opinions et la diffusion d'information indépendante sur les enjeux sociaux actuels. Comme Indymedia, le CMAQ a pour objectif de favoriser la liberté de presse et la démocratisation de l'information en offrant, sur son site Internet, la possibilité aux citoyennes et citoyens de produire de l'information et de la diffuser largement. Actuellement, ceux-ci sont invités à proposer des articles, des fichiers vidéo, audio ou photo pour le site du CMAQ. Le collectif éditorial, qui s'est d'ailleurs entendu sur une politique éditoriale (disponible sur le site), vérifie que les textes soumis ne contiennent pas de propos grossiers ou haineux envers des groupes ou des personnes. Le collectif a refusé très peu de textes jusqu'à maintenant et, lorsqu'il l'a fait, il a renvoyé les textes à leur auteur en expliquant les raisons du refus.

Le CMAQ doit son dynamisme en grande partie à ses bénévoles. Ainsi, en avril 2002, le collectif à Montréal comprenait une trentaine de bénévoles, dont un noyau d'une quinzaine de membres réguliers. Le CMAQ ne compte qu'un seul employé rémunéré à temps partiel. Les décisions se prennent démocratiquement et la diversité des membres (professeurs de français, étudiants, journalistes de médias alternatifs, etc.) favorise des échanges et des débats riches en opinions.

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada