Vous êtes ici : Les TIC en alphabétisation > Centre de documentation sur l'éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF) > Récit d'expérience

:: Récit d'expérience />

Centre de documentation sur l'éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

Créé en 1983, le CDÉACF est né de la mise en commun des ressources documentaires de l’ICÉA, Relais-Femmes, COFFRE et du Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec. L’utilisation des TIC par le CDÉACF s’inscrit en lien direct avec la mission de l’organisme visant «la démocratisation des savoirs et la promotion des savoirs faire des réseaux de l’éducation des adultes et de la condition féminine». En effet, depuis le début de ses activités, l’une des préoccupations du Centre était de faire connaître l’ensemble de ses collections documentaires. Le potentiel des nouvelles technologies fut rapidement reconnu en raison des possibilités de diffusion et de promotion permises par leur utilisation. La présence du CDÉACF sur le Web (www.cdeacf.ca) devint avec le temps une nécessité pour l’accomplissement de sa mission par la création d’une importante voie d’accès à ses catalogues mis en ligne sur le réseau Internet. En plus d’être le dépositaire de multiples collections, le Centre de documentation veille à l’acquisition de publications à la demande des organismes membres ou selon ses propres trouvailles. Ces nouvelles acquisitions sont indexées aux catalogues électroniques et accompagnées de résumés commentés afin de faciliter le repérage des ressources pertinentes aux différents besoins des intervenants du milieu de l’éducation des adultes et de l’alphabétisation et de la condition féminine http://catalogue.cdeacf.ca/ Plus spécifiquement dans le cadre de l’alphabétisation et de l’éducation aux adultes, Espace Alpha regroupe sous une même bannière diverses ressources destinées tant aux intervenantes du milieu qu’aux apprenantes et apprenants dans l’atteinte de leurs objectifs.

Dans le cadre des «Initiatives fédérales/provinciales conjointes en matière d’alphabétisation» (IFPCA), le CDÉACF est, par ailleurs, mandaté pour l’archivage et la diffusion des divers projets de recherche, de production didactique, de sensibilisation, de recrutement et d’évaluation menés par les organismes oeuvrant dans le secteur de l’alphabétisation. Le site Web du Centre de documentation donne accès au . Ceux et celles qui le consultent peuvent ainsi avoir une meilleure idée des initiatives menées par les organismes travaillant dans le secteur de l’alphabétisation et ce, dans une perspective régionale.

L’Espace Alpha

Le rôle joué par le CDÉACF dans la gestion de toutes ces ressources fait de lui le plus grand centre documentaire en alphabétisation à l’échelle de la francophonie. En ce sens, les TIC constituent un outil important pour la liaison de nombreux intervenants consultant en ligne les différents répertoires et bases de données d’Espace Alpha qui sont ainsi informés de multiples initiatives menées dans le secteur, indépendamment des limites géographiques.

Initié en 1998, le projet Espace Alpha est un espace électronique dédié à la diffusion d’outils susceptibles d’appuyer les formatrices dans leurs activités menées auprès des adultes en situation d’apprentissage par le biais de bases de données, telles que le (Répertoire canadien de la recherche sur l’alphabétisation des adultes en français) et le . Deux banques de ressources ont également été constituées : l’une s’adresse aux formatrices et comprend plusieurs thèmes tels que l’utilisation pédagogique d’Internet pour l’enseignement de l’histoire et la géographie, l’éducation à la citoyenneté et aux médias; l’autre banque diffuse des ressources aux apprenantes et apprenants en fonction de divers centres d’intérêts, donne l’accès à des jeux pour développer la motricité fine et favoriser différents apprentissages.

La liste de discussion Pratiques

L’Espace Alpha est aussi un lieu virtuel d’échange et de partage des différentes expériences grâce à la liste de discussion Pratiques (www.alpha.cdeacf.ca/pratiques.html). Cette liste regroupe des personnes travaillant en alphabétisation, dans toute la francophonie, intéressées par l’intégration des TIC à la formation. Des formatrices ou toute personne s’intéressant à la question de l’alphabétisation peuvent ainsi sortir de l’isolement et trouver des réponses à leurs questions afin de profiter pleinement du potentiel des nouvelles technologies parfois rebutantes sur le plan technique. En plus des questions et conseils techniques, les abonnées envoient à la liste des annonces d’activités, de publications et d’événements de toute sorte liés à l’alphabétisation. En d’autres cas, des formatrices y acheminent des demandes d’informations sur des sites éducatifs et des logiciels utiles pour leurs activités. D’autres y afficheront des questions plus spécifiques reliées aux activités d’alphabétisation destinées, par exemple, aux jeunes raccrocheurs. La liste Pratiques est une façon rapide de trouver des réponses à ces questions. L’intégration réussie des TIC, dans un contexte de formation s’adressant à des adultes dont les besoins spécifiques exigent une approche adaptée à leur situation particulière, dépend effectivement du soutien que les formatrices peuvent s’apporter en fonction de leur expérience particulière. La liste Pratiques répond à ces besoins de collaboration et d’échange d’informations entre les formatrices et ce, peu importe l’endroit où elles se trouvent.

Malgré qu’il soit reconnu comme étant fort utile par les formatrices, certaines ne peuvent participer autant qu’elles le souhaiteraient à ce genre de forum de discussion. Le manque de temps des formatrices et de disponibilité des ordinateurs constituent des freins importants à la participation aux listes de discussion. Les groupes en alphabétisation n’ont souvent à leur disposition qu’un ou deux ordinateurs destinés tant à la gestion qu’au travail des formatrices elles-mêmes. Il y a donc très peu de temps d’accès à l’ordinateur pouvant être consacré à la prise du courrier ou à l’intervention dans une liste de discussion. De plus, comme c’est le cas pour plusieurs organismes communautaires, c’est la personne affectée à l’administration ou à la réception qui se voit confier la responsabilité des courriels. Les formatrices qui souhaitent suivre le déroulement d’une liste d’échange reçoivent l’information longtemps après leur arrivée, souvent en format papier, et ne peuvent suivre et participer au rythme des discussions. Le manque d’accès direct, et en temps opportun, à l’ordinateur empêche donc souvent une véritable utilisation des listes d’échanges et de leur potentiel.

Le réseau Cacophonie

Le réseau Cacophonie, regroupant une dizaine d’organismes en alphabétisation, fut d’abord constitué afin de mettre en place un réseau de centres d’accès communautaires Internet (CACI) financés en partie par Industrie Canada dans le cadre du programme "Un Canada Branché". Si chacun des groupes demeure entièrement responsable de la gestion et de l’aspect logistique de son centre d’accès, l’idée d’un réseautage vise surtout à faciliter le support dans une perspective d’entraide parmi des intervenants qui partagent une même réalité : l’intégration de l’informatique à leur action première, l’alphabétisation des adultes. Ceux et celles qui cherchent à développer des stratégies d’utilisation des TIC pertinentes pour leurs activités en alphabétisation veulent compter sur un réseau d’entraide réunissant des gens partageant les mêmes préoccupations afin d’éviter de s’éloigner de leur mission : Que peut-on faire en alphabétisation avec un laboratoire informatique? Quels sont les outils que l’on peut utiliser? Les logiciels éducatifs? Qu’elle est l’évaluation qu’en font les utilisateurs? Y a-t-il des sites Web intéressants à exploiter pour les activités en alpha? Si oui, comment?

En d’autres mots, les intervenantes et intervenants du milieu de l’alphabétisation souhaitent arrimer les TIC à leur champ spécifique d’intervention afin de vraiment en faire profiter les apprenantes et apprenants. Cacophonie est donc «un réseau de soutien pour l’intégration des TIC dans les organismes en alphabétisation et où l’on tente de dégager, à travers l’expérimentation au jour le jour, un modèle qui pourrait être diffusé à l’ensemble de la province sur la façon d’utiliser et intégrer les TIC» aux activités de formation.
Le potentiel des TIC pour l’apprentissage en alphabétisation

Les adultes en processus d’apprentissage qui ont goûté au plaisir d’apprendre dans le cadre d’ateliers informatique (jeux, navigation Internet, traitement de texte, etc.) apprécient énormément l’aspect de nouveauté offert par l’usage de l’ordinateur. En effet, chez des adultes pour qui les modèles traditionnels d’enseignement n’ont pas fonctionné, il peut être extrêmement stimulant de découvrir un tout nouvel outil aux multiples possibilités. L’intégration des TIC aux activités de formation repousse également certaines démotivations liées au sentiment de reprendre tout le processus d’apprentissage depuis le début, là où ces adultes l’ont laissé depuis longtemps. Ainsi, les TIC offrent la possibilité de développer des modèles alternatifs d’apprentissage.

Parmi les développements souhaitables est mentionné la création de logiciels éducatifs, un peu comme ceux s’adressant aux enfants tout en étant adaptés aux adultes. On aimerait avoir accès à davantage de logiciels conviviaux et intéressants à utiliser pour les participantes et participants à des activités de formation. Il serait également utile d’accompagner ces logiciels de guides d’utilisation destinés aux formatrices en soutien à leurs activités pédagogiques. Pour que «les nouvelles technologies créent un contexte d’apprentissage particulier», il faut chercher à dépasser une utilisation des TIC selon le même modèle que le support papier. En ce sens, des outils adaptés favorisent l’intégration des TIC aux activités en alphabétisation. Mentionnons que le secteur du multimédia serait éventuellement une voie à explorer pour la recherche de nouvelles perspectives de développement de l’usage des TIC en alphabétisation.
Des besoins de base qui restent à combler...

Si les TIC sont une source de préoccupations supplémentaires pour certains groupes en alphabétisation, plusieurs cherchent des solutions pour en faire un outil accessible tant pour les apprenantes et apprenants que pour les formatrices. Il s’avère nécessaire de palier au manque d’équipement informatique et à l’accès insuffisant à la formation pour assurer la poursuite des efforts actuels des intervenants du secteur de l’alphabétisation. Enfin, si plusieurs organismes ont intégré les TIC à leur gestion interne, il reste du travail à faire afin d’améliorer les communications externes. En effet, les communications avec les intervenantes et intervenants de certains groupes en alphabétisation ne sont pas toujours faciles dans un contexte où peu de travailleuses possèdent leur propre adresse électronique.

Adresses Internet :

CDÉACF : http://www.cdeacf.ca
Catalogues électroniques du CDÉACF : http://catalogue.cdeacf.ca/
Collection IFPCA : http://www.alpha.cdeacf.ca/les_documents/productions.php
Espace Alpha : http://www.alpha.cdeacf.ca/
RéCRAF : http://www.alpha.cdeacf.ca/recraf/
Thésaurus d’alphabétisation : http://www.cdeacf.ca/sinformer/col_catalpha.html
Forum Pratiques : http://www.alpha.cdeacf.ca/les_pratiques/



Ce récit est la version intégrale du témoignage recueilli par Communautique et publié en version imprimée en juin 2002.

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2002
ISBN 2-9807167-2-3
© Communautique, juin 2002


Centre de documentation sur l'éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF) - 14 novembre 2005

Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
La création 'Espace associatif.org' est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
Contrat Creative Commons Communautique 2004.

Le développement de cet espace en ligne a été rendu possible grâce à l'appui financier du Fonds de l'autoroute de l'information du Conseil du Trésor du Québec et du programme Francommunautés Virtuelles d'Industrie Canada et des Programmes de financement de Culture canadienne en ligne de Patrimoine Canada.

Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada